R.A.S

 

Matin conforme

Paupières

s'ouvrent et

se ferment

avec la même aisance

Pas besoin de clé

Alignement

 

Il faudrait

un télescope

Il faudrait

un soir sans nuages

des étoiles

et quelques planètes 

convenablement alignées

Il faudrait 

(mais seulement si

tout ça se vérifiait)

que la nuit dure 

toujours

Exercice de respiration

 

Là se trouve

la prouesse d'une vie

de garder jusqu'au bout

juste assez de soupirs

pour haïr

et aimer

Tout se tient

 

Ça ne tient

à rien alors

on devrait toujours 

tenir à quelqu'un

Vivant

 

Alors parmi

le temps perdu

à l'épicentre

de l'ennui

un merveilleux souvenir

refait surface

indemne

Prémices

 

Il est très tard et

la rue est vide et 

rien ne s'y passe et

rien ne vient ni

ne traverse

On dirait que tout a

foutu le camp et que

rien n'arrivera jamais plus

dans cette rue 

et puis soudain 

un lampadaire s'éprend

d'une bouche d'égout

Petit bordel ambiant

 

Un temps à

compter les mots et

conjuguer les chiffres

Ça vaut ce que ça vaut

 

M'est venue

cette idée

mais bon

Bref

ce serait 

une grande surface

où on pourrait

se racheter

Grand air

 

Parfois

au fond du trou

pousse une fleur

et c'est tout l'oxygène

qu'il manquait

Particules

 

Il flotte

dans l'air comme un

je ne sais quoi de

tu sais quoi

Inséparables

 

On les voit

souvent aller

bras dessus bras dessous

ces deux-là

On les voit 

se balader toutes pleines

de confidences

Inséparables

Parce que personne

connait la mort

depuis aussi longtemps

que la vie

Extrait de roman en cours

 

Nous n’avons pas décroché un mot. Et je me suis retrouvé avec cette petite bête à pinces qui se dandinait  près d’une casserole en pleine ébullition. 

J’ai regardé le homard. Il m’a regardé. Nous en étions au point ou chacun demande à l’autre « Si tu as quoi que ce soit à me dire, c’est le moment, parce que dans cinq minutes il sera trop tard ». Je pense que c’est ce que nous avons imaginé tous les deux. Une quasi certitude, que le homard s’est posé cette question et moi aussi. 

J’ai éteint le feu et j’ai remis le homard dans le sac. Je suis descendu vers le lac. Je sais bien que les homards ne doivent pas survivre longtemps dans l’eau douce. Pourtant, si on demandait à un homard s’il préfère l’eau douce à l’eau bouillante…

Douce, toute douce, l’eau de ce lac était si douce, parfaitement douce. Ce mot suffit à penser que n’importe quel homard aurait été ravi. 

Je l’ai sorti du sac et déposé sur le bord. Il m’a semblé qu’il essayait de dire «Que cette eau a l’air douce, très douce, parfaitement douce ». Je ne voudrais pas parler à sa place mais vraiment j’avais entre les mains une sorte de homard comblé. C’est marrant, ces deux mots ne vont pas vraiment ensemble. Enfin je veux dire, est-ce qu’un homard peut être comblé, heureux, l'acteur principal d'un état de grâce ? Je ne sais pas. 

Je me suis contenté de le déposer dans cette eau très douce et il a filé, comme comblé, riche de quelque chose, loin de tout besoin, ayant une ou deux vies d’avance sur moi.

Petit nuage

 

Ce petit nuage est

si dense

Combien de têtes

dedans 

combien de corps

dessus

Nuancier

 

Il y a une couleur

qui n'apparaît que

très tôt ou

très tard

quand l'horizon

se déchire

Elle porte

ton nom

Repères

 

Il suffit d'être

juste ce qu'il faut 

à l'ouest

pour connaître

les autres directions

Fond de l'aube

 

On dirait qu'un chat

a joué

avec la lune

À moins que ce ne soit

un fauve

ou peut-être même

un monstre

Guet-apens

 

Ce matin le ciel

des nuages 

plein les bras

cherche le meilleur endroit

pour faire

douter les hommes

Nos certitudes

 

Nos certitudes

ces listes 

de courses

oubliées

à la maison

Merci

 

Ne me 

pince pas

je rêve

GPS

 

Il y a 

les endroits où

on aimerait être 

et ceux où

on n'a pas envie d'aller

et ceux d'où 

on ne pensait

pas revenir

Et puis il y a 

l'horizon des petits matins gris

qui indique

Vous êtes ici

Fin de saison

 

Dépeindre n'est pas

l'inverse de peindre

se dit le dépeintre

du rouge dans les idées 

alors qu'il venait

d'achever 

l'hiver en quelques mots

Make up

 

Il y aurait

une expression

pour ça

On dirait

Se farder l'ennui

avec la sciure

d'un rêve

Infusion

 

J'infuse

en marge du jour

petite question noyée

au cœur

de ses réponses

Laisser-aller

 

C'est le vent qui m'a

endormi

C'est le vent qui m'a

réveillé

C'est le vent qui m'amène

au boulot

Bon compromis

 

Donner

le meilleur

mais garder

l'essentiel

À la chaîne

 

Le soleil se lève

et se couche

sur la pointe 

des pieds

Le jour il travaille

dans une usine

d'ombres sur-mesure

Quelle heure est-il ?

 

L'heure où

la pendule

troque ses aiguilles

contre

des épines