Autodidacte


Je n'ai pas pris
de cours
J'ai appris à lire
tout seul
dans son regard
Cela m'a pris
un certain temps
pour vaincre
ma dyslexie

Clepto


Regard volé
instant volé
à tout jamais
perdus

Dès fois que


Le patron a dit
on n'est pas là
pour enfiler
des perles
Elle les a amenées
quand même
au cas où

Très loin


J'étais à
mille lieues
de m'en douter
Laisse-moi
le temps d'arriver

Oh oui


Un courage émacié
et le ciel bleu
font l'amour
Les deux simulent

Un grand mystère de plus


Pourquoi
la plupart des
lettres de motivation
semblent avoir
été écrites
sous la pluie

J'le sens pas


Tiens
j'ai bien l'impression
que le jour
a construit son nid
sur une cheminée

Beaucoup

© photo : Esther Bubley

Une fois de plus
tu manques
à la pelle

La cause littéraire


Merci à Emmanuelle Caminade d'avoir participé à l'inauguration de l'ennui. Ça se passe ICI !

B to C


Est-ce sa chemise
avec des plis parallèles
sur les épaules
ou ses chaussures
vernies au miel
de je ne sais quel
paradis perdu
il a beau commencer
toutes ses phrases par
très honnêtement et
faites-moi confiance
j'ai vraiment l'impression
qu'il se fout
de ma gueule

Le bien et le mal

© photo : AFP

Merci à Guillaume Lecaplain pour son p'tit mot sur l'Inauguration de l'ennui dans la rubrique culture de Libé.

Amovible


Le temps
n'y fera rien
nos peines
sont amovibles

Le néant en tutu


Merci à Lily pour sa chronique sur Inauguration de l'ennui, à lire ICI !

Pour les mêmes raisons


Elle ouvre
sa fenêtre
comme elle ferme
ses volets
Pour se cacher
de quelque chose

School



Quelques images d'une belle rencontre au lycée Auguste Bouvet dans le cadre du prix des lycéens d'Auvergne/Rhône-Alpes. L'occasion de dire un grand merci à Nico et Aurélien pour leur accueil et pour le chouette taf qu'ils font là-bas avec leurs élèves (ils ont même une platine vinyle dans le CDI !).
Merci également à tous les autres lycées qui m'ont reçu eux aussi le cœur sur la main.

Parution - Bad to the bone - Issue 12 - Mars 2018


Un p'tit texte dans le dernier Bad to the bone qui vient de sortir, dispo ICI dans toutes les bonnes crèmeries !

Répit


Le bus a encore
5 minutes de retard alors
ils se serrent
dans les bras
un peu plus fort
que d'habitude
Ce ne sont que des suppositions mais
ça semble leur faire
presque mal
presque peur
Leurs yeux brillants disent
j'espère que le bus
n'arrivera jamais

J'espère me tromper


Ce n'est pas pour
saper le moral ou
quoi que ce soit mais
son au revoir
en ombres chinoises
sur le quai de la gare
a une forme d'adieu

La même


Paraît que
ça n'a pas de prix
alors
j'en reveux bien
une tranche

On n'en serait pas là


Si les oiseaux
d'Alfred Hitchcock
avaient été
des mésanges

Par ici


Quelques petits mots sucrés ICI et à propos de l'Inauguration de l'ennui, merci !

Prix des lycéens d'Île de France


Pas trop saignant, paru chez Alma en 2016, s'est vu remettre hier le prix des lycéens de Hauts-de-Seine au Salon du livre de Paris. Big up à tous les lycéens pour cette belle aventure et à tous les auteurs participants d'avoir planté quelques livres ici et là, donnant ainsi peut-être l'envie à certains de lire et d'écrire un peu plus.

La liste de tous les lauréats est ICI

En speed


Je ferai un passage éclair (matin et début d'aprem) ce vendredi au salon du livre, Porte de Versailles, pour la remise des prix des lycéens d'île de France. Peut-être qu'on aura quand même le temps de se croiser ?

On se tient au jus

Un petit retour


Merci à Virginie pour son retour de lecture de l'Inauguration de l'ennui, ça se passe ICI !

Avec modération


Pleurer
sourire
ça ne dure
jamais longtemps
Comme s'il ne fallait pas
en abuser

Pesée


Il est parti
le cœur léger
Très léger
Tellement léger
On aurait juré
qu'il n'en avait pas

Resservez-vous


Deux belles chroniques sur Inauguration de l'ennui, à lire chez Bricabook et L'ivresse littéraire.
Merci !

Perdu en route


Tu es si loin et
depuis si longtemps
J'ai oublié
un peu ta voix
un peu ton visage
Le trajet
le plus court
pour te rejoindre