Difficile à dire


Ce matin
les gouttes
semblent plus grosses
À moins que
les parapluies
ne soient
plus petits

Qu'à cela ne tienne


Reprendre
c'est voler
Reprenons où
nous nous
sommes arrêtés
Volons

À l'usure


Pour chaque tâche
l'outil approprié
Peu importe la matière
Parfois ça prend tu temps
Pour arrondir les angles
on conseille
la caresse

Trou


La mise en scène
est à tomber
le ciel donne 
la réplique
mais j'ai
oublié mon texte

Épargnées


La pluie
a tout souillé
éludant l'essentiel
Milliards de petites peines
sacs-poubelle
sur la tête

Refait


Me revoilà
tout seul mais
les sourires
du week-end
ont pris beaucoup
de valeur
Je suis riche

Pas de tout repos


Quelle aventure de
s'effondrer dans
le canapé
et de
penser à toi

Parution - L'amour c'est... - Octobre 2018


Demain, mercredi 31 octobre, sortira le livre de Jack Koch : "L'amour c'est...", chez Le livre de poche :

Illustrateur très actif sur les réseaux sociaux, Jack Koch a invité 200 auteurs, connus et moins connus, français et étrangers, issus de tous les genres littéraires, à offrir leur définition de l'amour, qu'il a ensuite illustrée.
Le résultat : 400 pages empreintes de poésie et d'humour.


Pour chaque livre vendu, 2 euros seront reversés à l'association Le rire médecin, qui œuvre pour apporter un peu de légèreté aux enfants dans les hôpitaux.

Grand merci à Caroline pour l'invitation à participer à ce projet, et à Jack pour cette belle initiative.

L'amour c'est...
432 Pages
Date de parution: 31/10/2018
EAN : 9782253188315

Le cortège


Des oiseaux et
des gouttes
fixés aux branches
Des heures assoupies
La longue traîne du jour
dans la boue

En effet


Il lèche
son doigt
Le tend en l'air
C'est bien
ce qu'il pensait
il ne l'a pas
dans le dos

Sac de nœuds


Un jour à
ne pas choisir
ne pas bouger
ne pas trouver
Un jour où
le vrai et le faux
resteront emmêlés

Vieux couple


Bonnes et
mauvaises nouvelles
vont de pair
Je crois qu'elles sont
ensemble

Fantaisie


On est bien mieux
le moral dans les
chaussettes dépareillées

Parution - L'Allume-Feu - Numéro 1 - Octobre 2018


Aujourd'hui paraît le premier numéro de la revue L'Allume-Feu, avec un p'tit truc à moi à l'intérieur (merci à Rémi pour l'invitation).
Une soirée de lancement est prévue ce soir, à partir de 19h30 aux Blouses Blanches : 86 Rue du Faubourg Saint-Antoine, 75012 Paris.


Pensez-y


Paraît qu'on fonce
droit dans le mur
Qu'un jour ou l'autre
tout partira
en fumée
Je ne sais pas comment
ça finira mais
à mon avis
prévoyez un bon stock
de pop-corns

Pas une ride


Dans ses yeux
un vieillard joue
à la marelle

On verra plus tard


L'instant d'après arrive 
clopin-clopant
Fait durer
le suspense
Tout pourrait
s'effondrer
surgir
exploser
Je me gratte le nez
et me rendors

La coupe n'est pas pleine


Tant que la coupe est 
à moitié pleine
elle est
à moitié vide

On demande pas la lune


Juste un mot
loin d'une phrase
seul et perdu
Un petit mot
en chien
Pourvu qu'il
soit doux

Mauvaise saison


Il pleut
dans toi
Il finira
par neiger

Forcés


Certains sourires
ressemblent à
des larmes
qui ont mal tourné

Décolleté


Vise un peu
l'échancrure des nuages
On voit tout

Au fond


Il a un bon fond
Il le sait car
il le touche
assez souvent

Survivants


Le jour s'efface
les animaux se terrent
la lumière glisse
les rêves s'effritent
Bientôt ne reste
que toi et moi

L'un ou l'autre


Aujourd'hui
le ciel est vaste
ou les oiseaux
trop peu nombreux

5 sur 5


En caleçon troué
dans le sas
de l'appartement
prêt à déambuler dans
l'espace temps

Rien ne presse


Tiens et si
on y allait
par 4 chemins

Tout s'explique


Dans les couloirs
de l'hôpital
les sourires valent
deux fois plus
alors vous pouvez
être sûrs d'en voir
deux fois moins