À mon Toutou


Tiens l'coup Toutou
c'est d'la connerie
l'histoire des 9 vies

La beauté sauvera le monde


Merci à Stéphane Chabrières pour la traduction de mon poème "Équilibre", sur son site Beauty will save the world.

Minuscule déjeuner


Le coup de fil
ne vient pas et
au fond du bol
une once d'espoir
se débat dans
une multitude
de questions

Floc


C'est la goutte
de rosée
qui fait déborder
le jour

Double tour


La fenêtre est 
une serrure immense
Il n'existe pas
de clé assez grande
que tes yeux

Tout finit par éclater


La pièce est
aussi calme
que la lumière
Plusieurs minutes que
la petite aiguille
de la pendule
titille le silence
Soudain
un sanglot éclate

Dans le décor


À la fin de
chaque représentation
avant de passer
le balai
elle déplaçait
sourire aux lèvres
des montagnes
en carton

Une affaire


Poème
refait à neuf
tout équipé
prose à débattre

Closed


Il existe
mille façons
de voir plus loin
ce matin c'est en
fermant les yeux

Le grand favori


Le monde court
à sa perte
il a
de bonnes chaussures
une condition physique
ok
il est
surentraîné
dopé
honnêtement personne
ne lui arrive
à la cheville
Il va tout rafler
Il y a quelques années
personne n'aurais misé
un kopeck sur lui
mais aujourd'hui
plein de sueur et de muscles
c'est le grand favori

Récalcitrant


Ne comptez pas
sur ce poème
pour mettre
les poınts
sur les ı

Un piège peut en cacher un autre


Ils évitent
le sujet
et sombrent
dans le mutisme

Chut


Je ne
m'explique pas
ce silence
Le silence
ne s'explique pas
C'est le trait
sous le bruit
qui souligne l'absence
d'une des rares choses
dont il est agréable
de manquer

Parution - Charogne #5 - Mai 2016


La Charogne #5 est enfin arrivée ! Elle est moitié noire, moitié bleue. Merci aux auteurs et illustratrices pour leur participation et surtout pour leur patience.

Au sommaire :


Vous pouvez commander ce numéro pour 7 euros sur le site d'Asphodèle éditions ICI

Aucune corrélation


Crois-moi
ça ne date
pas d'hier
Il a perdu 
son sourire
bien avant
ses chicots

En haut


Il se sent petit
tout en haut de l'arbre
Un fruit prêt à tomber
le jouet du vent
le tutoiement vertigineux
d'un oiseau

Issue


Tout au fond
du poème
sous ce tapis de mots banals
une issue

Peine perdue


Il fait bon
dans la voiture
le paysage défile
la route est belle
Un nombre incalculable
de moucherons
se tuent à essayer
de nous arrêter
en vain

Plan b


En fin de soirée
sûrement trop saouls
pour espérer mieux
ils ont refait
le monde
à l'identique

Planté

© photo : Richard R. Barron

La nuit
courbe l'échine
Dans son dos
la lame étincelante
du soleil

L'heure des comptes


Sais-tu seulement
à quel point
tu comptes
pour moi
lui avoue-t-il
en dégainant
sa calculatrice

Lundi


Un jour 
à mettre
un chien et
un chat
dans le même poème

Fight


Dès l'aube
un doute l'assaille et
elle n'a jamais
su se battre

Ne pas désespérer


L'envie semble
s'être barrée
tellement loin et
si longtemps
Peut-être
qu'elle reviendra trilingue

Devinette


Ce matin
la brume
n'en dit pas trop
juste ce qu'il faut
pour comprendre

Serviette


Nous ne savons pas
qui nous mangera
ni à quelle sauce
espérons simplement
qu'il s'en foutra
plein les mains

Ça mérite d'être souligné

Image : Andrea et Carlo Marvellini

On voit que
cette facture
a été rédigée
avec soin
Et que c'est plaisant
de se voir demander
de l'argent gentiment
Oui quel style vraiment
Cette facture
en la lisant vite et mal
on pourrait croire
à un poème
qui vient de terminer
un stage de reconversion

Résidus


Il croque
la vie
Entre ses dents
un bout
de salade