Des ronces

 

Quelques mots sur La dictature des ronces à lire ICI, Merci !

Suivre la piste

 

Glisser jusqu'aux
heures calmes
s'y frayer un chemin
longer le filet
de vent
qui relie l'été
à un frisson

Tout à la fois

 Je suis

à la fois

l'île déserte

et le cocktail

le livre

que j'emporterais

l'ami imaginaire et

la solitude

l'orage et

l'abri de fortune

les soirs bredouilles

et étoilés

les SOS dans le sable et

le bateau qui 

passe trop loin

l'avion qui 

vole trop haut

Je suis aussi

ta peau bronzée

et les requins

Un petit instant

Il fait doux

presque noir

Un fauteuil

pour les songes

Je longe 

le trottoir

aux lèvres un sourire

à peine perceptible

chargé de murmurer

à qui le décélerait

Un petit instant

c'est occupé

Et la santé ?


Bon pied
bon œil 
cherchant chaussure
à sa taille
et monocle
à sa vue

C'est reparti


On y retourne pourtant
l'air de rien
cœur léger de savoir
que les plus beaux souvenirs
ne prennent jamais
de vacances

Lectures d'été


Lundi est dans la sélection des lectures d'été Femina ICI, merci à Agathe ! Quant à moi, je disparais une petite semaine. Bel été et tout, à très vite...

La même


Petite nuit
une fois de plus
te revoilà indemne 
si douce avec
nos silhouettes
impitoyable avec
nos certitudes

Partisan du mauvais temps


Il fait si gris
on jurerait
qu'il fait bleu

En fumée


Tu partages
avec l'aube 
la façon
de disparaître
en emportant
3 couleurs
2 ritournelles et
quelques miettes
de moi

Tout petit


Range-moi
entre 2 rêves
je ne prends pas
beaucoup de place

Échappée belle


Mains en l'air
dit le jour
et nous le traversons
en courant 

On nous cache des choses


Ce qui ne
nous tue pas
nous rend plus fort
d'accord
mais alors comment 
ça se passe avec
ce qui nous tue

Suis-moi


Ne t'en fais pas
Si les choses
tournent mal
je serai l'insulte
et toi le point
d'exclamation

Minimiser les risques


Pile
je me rendors
Face
je relance la pièce 

Appelez-moi le patron


Un poil
de lumière
dans la soupe
du jour

À tour de rôle


Je porte mes rêves
à bout de bras
et parfois
on échange 

Quelques mots


Ça tient en
quelques mots
mais vous verriez
ces mots

Démesurés


On parle de
petits matins mais
ils sont finalement
assez grands
vraiment énormes
vise un peu ça 
on s'y perdrait
où suis-je ? 

Lundi


Un retour de lecture sur Lundi à lire ICI, grand merci à son auteure ! 

En boucle


Je vais peut-être
donner l'impression
de me répéter mais
je vais peut-être
donner l'impression
de me répéter 

Tu fais quoi ?


J'essaie d'apprivoiser
le futur
dans ce qu'il a de plus
conditionnel

Comment ça va ?


Tout
feu
tout
flemme

Sornettes


À ce rythme-là 
tu verras qu'un jour ils
nous ferons croire que
la pluie ne tombe jamais
au bon endroit
la nuit jamais
au bon moment

Clic


Il fait toujours beau
derrière les paupières
Il fait
toujours chaud
Il fait
toujours calme
Il fait
toujours nuit mais
l'imagination est 
un interrupteur

Entre les lignes


Le plus tôt possible
apprendre à lire
entre les lignes
de l'horizon

Bien caché


J'avance
sourire en coin
bien caché
personne ne 
le trouvera