Finalité


Peut-être que
certains jours
tiennent mieux
en équilibre 
que d'autres
mais ils finissent tous 
par tomber 

Bien rangées


Je n'ai jamais
su faire grand-chose
de mes mains
Mais tout peut arriver donc
j'ai de jolies poches
sur mesure

Ni plus ni moins


Aussi souvent
que possible 
planer quelque part
entre ce qui rampe et
ce qui vole
me suffit bien

Contorsionnisme


Tout paraît plus facile 
que de sortir
un dimanche soir pour 
descendre les poubelles 
bien remonté

Un soupçon


Un soupçon 
de lumière dans
un trop plein
de nuit 
Pas besoin de paille
merci

Échappée-belle


Une chronique sur Lundi à lire ICI, merci à son auteure ! 

Moelleux


Ce silence est
si doux
on en mangerait
Sans doute le
dommage collatéral 
d'un sourire

Trou noir


Tire le rideau
éteins la lumière 
La nuit souffle
le texte

Cyclique


On se relève
de tout
puis on se rendort

Le goût des livres


Merci à Aifelle pour son billet sur Lundi, à lire ICI !

Divagation


Être blotti là 
entre l'infiniment petit et
l'infiniment grand et
penser à 
tout autre chose

En attendant lundi


Merci à Agathe pour ses quelques mots sur Lundi mon amour, à lire ICI.

Comme tout le monde


Ils étaient comme 
tout le monde
Un jour ils
se prenaient la main
un jour ils
se prenaient la tête 

On the moon


Deux retours sur Lundi mon amour à lire ICI et ICI, merci à Sabine et Lily !

Le nouveau magazine littéraire - Novembre 2019



Quelques mots sur Lundi mon amour dans le nouveau magazine littéraire de novembre.

Ici et là


Deux petites chroniques sur Lundi mon amour à lire ICI et , merci à leurs auteurs !

Houston


Liaison manquée 
je te déçois 
5 sur 5

Monday


Un grand merci à Céline pour ses quelques mots sur Lundi mon amour, à lire ICI

Jour de pluie


On dirait bien
que le ciel
n'a rien prévu d'autre
que d'éplucher 
tous les oignons du monde

Bling bling


Et parfois n'être 
que du toc
dans un silence
plaqué or

Braderie de spleen


Des coeurs de
toutes les tailles et
des peines de
toutes les couleurs
et des nuages de
toutes les formes
Servez-vous
messieurs-dames 

Moitié moitié


Un somptueux silence 
pile à ma taille 
rien que pour moi
à partager avec 
la flute balbutiante de la
petite voisine

La soupe de l'espace


Qui serait mieux placé que la Soupe de l'espace pour parler de la lune ?
C'est à lire ICI, merci à Mel pour l'article !

Il lit ? Il lit !


Aujourd'hui, ce n'est pas moi qui écrirai le poème. J'écris pour diverses raisons, mais c'est aussi pour ce genre de retours que par dessus tout j'aime écrire :

"D’habitude, il ne lit pas. Jamais, pour ainsi dire. Ou alors, de temps en temps, quelques mangas, mais on s’y connaît mal pour lui en offrir, on vit en province où ça manque de spécialistes, et puis, même : il les préfère animés que sur papier. Il ne lit pas. Il aimait les histoires, pourtant, tu sais ! Le soir, quand ils étaient tous les deux en pyjama sous la couette, je lisais Narnia, de la terre à la lune, la guerre des mondes, Peter pan. Et puis ils ont grandi, j’ai arrêté de lire pour eux, et il a arrêté de lire tout court.
Ça m’a longtemps attristée. Je croyais que ce serait héréditaire, le goût de la lecture. Son père et moi - sans compter que lui, en plus, il en vend des dizaines par jour - on en avale tout ronds des quintaux mensuels ! Mais pas lui, il n’aime pas.
Oui, je sais, les médecins nous ont expliqué, rapport à sa distraction, il a du mal à se rappeler le début d’un chapitre quand il arrive à la fin, et si l’auteur se permet une ellipse ou un bond temporel, il est complètement perdu, plus rien n’a de sens, il abandonne.
N’empêche, ça m’attristait. Je gardais l’espoir de trouver un jour le bon livre, celui qui lui donnerait envie de tourner les pages, de connaître la suite, de retrouver les personnages avec cette petite tendresse qu’on leur porte parfois. De temps en temps, j’en conseillais un, mais Joachim contestait - et l’avis du libraire prime sur l’avis de maman (de manière générale, n’importe quel avis prime souvent sur l’avis de maman, même à 22 ans). Ça m’attristait, donc. Je me raccrochais à Pennac pour ne pas me résigner tout à fait.
Et puis, la semaine passée, Joachim m’a donné ce bouquin, « une petite pépite, tu verras, c’est tendre et drôle », et bien sûr, il avait raison, ça l’était. Je l’ai gobé d’un coup, le bouquin - son héros fantasque, ses rouleaux de papier toilette, son chat, son aspirateur, le monde. Et je me suis dit que je n’avais rien à perdre à le lui conseiller à mon tour. Je lui en ai parlé un peu, je l’ai déposé sur le palier, il y est resté trois jours, et puis, dimanche soir, il n’y était plus.
Il lit ? Il lit !
Mardi, au souper, il m’a dit qu’il était un peu déçu de la fin : il aurait bien aimé que ça aille jusqu’à la lune pour de bon.
Tu vois, hein, c’est pas en leur fourguant Madame Bovary à 15 ans que tu leur donnes envie de lire. C’est par hasard. Et le hasard ne lasse pas de m’émerveiller."


Merci à cette maman d'avoir croisé la route de Lundi mon amour.

Publication - Lundi mon amour - Octobre 2019 - Alma Éditeur



Nous y sommes, c'est aujourd'hui qu'il sort, j'espère vraiment que ça vous plaira. J'ai mis en extrait la page 15 qui est le début du premier chapitre, histoire de donner envie ou non, surtout pour que vous n'achetiez pas par mégarde de la lessive alors que vous pensiez que c'était de la pâtée pour chat, et vice et versa.
Dans tous les cas merci par avance à ceux qui le liront, et merci à Alma pour ce 4ème roman !

Lundi mon amour
Alma Éditeur
144 pages ; 18,5 x 13,5 cm ; broché
ISBN 978-2-36279-445-2
EAN 9782362794452
16 euros

Le mot de la fin


Depuis le temps que
ça me trottait 
dans la tête 
voilà qui est fait
Achever un poème avec
une tronçonneuse 

Ça ne marche pas à tous les coups


Je n'ai pas vraiment 
de secret
si ce n'est éviter
quelconque favoritisme 
J'essaie de considérer 
de la même façon
les grosses peines et
les petits bonheurs 

Jackpot


Putain vraiment 
parfois ça 
se joue à rien
Transformez le manque
en petites coupures et
je suis refait