Proie


Je remontais
le courant d'air
pour fermer
la fenêtre
quand le jour 
m'a cueilli

Girouette


Tu verras c'est
bête comme chou
Ce sont les mêmes choses
qui te feront pleurer et
te feront sourire
Il te suffira de 
trouver la bonne posture
même si je te l'accorde
la petite pluie de juin
n'est pas 
ce qu'il y a de plus simple
pour commencer

Silences fertiles


Il existe plus de
600 espèces
de lupins
La plus rare prolifère 
entre les mots
qu'on ne se dit pas

En éclaireuse


Il fait encore
si sombre que même
la lumière hésite
à poser le pied
Elle le fait
Elle semble
ne pas regretter
Je marche dans ses pas

C'est bien foutu quand-même


Les petites dépressions
s'encastrent parfaitement
dans le ciel bleu

Soyons brefs


Parce que quelques
minutes valent parfois
une journée entière
faisons court

Chavirer


Tomber dans l'après-midi
avec la délicatesse
d'un verre de vin

Dingue


Ça m'a fait
un bien fou
Tellement fou
Insensé 
délirant 
exalté 
À l'heure qu'il est
il doit être interné 

Cause à effet


Tiens tiens
comme par hasard
... 
Le jour part
en fumée
et je rentre
en fumant

Tout me va


Me souvenir
d'un sourire
et sourire
d'un souvenir

Indissociable


Parfois tu es
dans le poème et
parfois tu es 
le poème et
parfois plus rien
n'est dissociable

Faux jumeaux


La première chose
à laquelle tu as pensé
en te réveillant
ressemblait étrangement à 
la dernière chose 
à laquelle tu as pensé 
avant de t'endormir
Il faudrait se recoucher pour voir

Se contenter


N'en fais pas
tout un monde
La moitié suffira

Tout bas


Entre le
trop tard et le
trop tôt
chaque murmure 
trouve sa place

Prise rapide


Je suis habité par
les heures désertes
le mauve de l'aube
et le moucheté 
du crépuscule 
C'est là que 
je me reconstruis

Bien dormi ?


Comme un loir 
dans un bec
comme une souche 
déracinée

Quoi de prévu aujourd'hui ?


Je vais imaginer
des choses très belles et
totalement impossibles
ensuite j'écouterai 
avec fascination la pluie
perforer mes rêves
les plus fous

Je ne sais pas


Aubaine ou
délicate infortune
qu'il neige
vente
tombe des cordes
ou que le soleil danse
les glaces comme
mes souvenirs
ont le même goût 

Le danger est ailleurs


Aller jeter
le verre
Bouteilles et pots cassés
Mille bris aiguisés 
frôlant les mains
mais finalement
se couper
en faisant un gâteau 

Idées reçues

© Photo : Josef Bartuska

Les ombres
ne planent pas
elle longent le sol
jusqu'à s'enfoncer
dans la nuit

Ébauches


Esquisser
des sourires
et gommer

Peut-être deux


Je m'y suis prélassé
une heure
Peut-être deux
Ç'aurait pu durer
une vie entière 
Peut-être deux
Le silence est toujours
à bonne température

Chacun son tour


Parfois c'est
la nuit
qui se lève et
le jour
qui tombe

En catimini


Une petite goutte
glisse le long
du verre
Je m'échappe
avec elle

Mains rouges


La nuit a encore
plusieurs mots
sur la conscience

Humilité


Par le vertige 
du temps
combien d'arbres
t'ont vu pousser

Grand écart


Certains soupirs
rappellent
les vents de bords
de mer
seuls capables d'enjamber
toutes nos failles

Mobile


Une seconde
suspendue à 
une minute
suspendue à
une heure
suspendue à
un jour
en carton