Simple constat


Les nuits 
comme les tartines
tombent un peu trop souvent
du mauvais côté

Attention, tout en bas de ce poème il fait très noir


Ce poème est
une succession
de marches
que vos yeux
descendent
prudemment
Vous voici
au sous-sol

Encore des ronces...


Deux nouveaux retours bienveillants sur mes ronces, 
à lire ICI et ICI. Merci à leurs auteurs !

Qu'est-ce que tu caches dans tes mains ?


Sur ce vieux cliché
on dirait qu'il parle
tout bas
dans sa moustache
mais même 
en collant son nez
sur la photo
on a vraiment
du mal à l'entendre
alors on essaie de lire
sur ses lèvres
mais rien à faire
parce que
dans cet après-midi
noir et blanc
en carton
ses lèvres dissimulent
autant de choses que
des mains fermées

Parution - Vincent et compagnie - avril 2015


Après trois premiers volumes de la série française X & compagnie, voici le quatrième Vincent et compagnie. De très nombreux auteurs et artistes dans ce recueil orchestré par Vincent, le taulier de  Ma poésie et pas la tienne. Publié par mgv2>publishing, co-édité par Walter Ruhlmann. (c) mgv2>publishing et les auteurs, avril 2015.

Vincent et compagnie
58 Pages
Prix : 16,50€
Toutes les infos sur le blog de mgv2>publishing ICI

Merci à mon ami Vincent de m'avoir invité à participer à ce numéro d'X et compagnie, où je suis en très bonne compagnie !

Au sommaire : Alexandra Geyser, Frank Rebelle-Cohen, GMC, Guillaume Siaudeau, Heptanes Fraxion, Perrin Langda, Mike Kasprzak , Murièle Modély, Nutsie Nutsie, Patrice Maltaverne, Perrine Le Querec, Bernard Lherbier, Séverine Castelant, Agnès, Marlène Tissot.

Péché mignon


Les longs soirs d'ennui
la pluie écoute
ce type tomber

Une petite signature


Chaque jour
est un contrat
que l'horizon signe
d'un trait

Quelque part à l'aube


Trop tôt ou 
trop tard
L'heure où
il ne faut plus
compter que sur
une ou deux étoiles

Il y a un pépin


Ton sale caractère
dans le beau
jour juteux

Envolées


Je me souviens très bien
ce jour-là
nous l'avons passé 
assis à parler 
de tout
et de rien
à échanger
des choses légères
si légères même
que depuis tout ce temps
elles se sont envolées

Les chats ne font pas des chiens


Rejeton abandonné
d'une déclaration 
d'amour
et d'une lettre
de menace
on ne peut en vouloir
à ce poème
d'essayer d'embrasser
avec ses poings

Le premier œil


On laisse tomber
le rêve
à ses pieds
on s'approche
du rebord
de la fenêtre
on pose
le premier œil
dans la lumière

Haute voltige


Frôler l'ennui
sans toucher
au courage

Bien profond


Pas si simple
d'extraire un éclat
de joie
de la peau
d'un souvenir

Main dans la main


Une grasse matinée et
une petite journée
avancent en sifflotant
vers la nuit

Dauphiné Libéré


Un grand merci à Jérôme, libraire à Grenoble, pour son coup de cœur paru hier dans le Dauphiné Libéré.

S'évader d'un regard


C'est encore
en m'asseyant
que je cours
le plus vite


Un peu de tarte


Quelqu'un a repris de la tarte, 
quelques miettes ICI, merci à l'auteure !

Des choses qui arrivent


Tous les souvenirs ressemblent
à des oisillons affamés
à des oisillons
qui ne s'envolent pas
à des oisillons impatients
qui attendent en
claquant du bec
Il arrive que
certains d'entre eux
tombent du nid

Le temps d'un clignement


Sans doute
dans l'optique
de leur donner
plus d'importance
lorsqu'elle est assise
sur le balcon
il arrive que durant
150 millisecondes
et des poussières
elle permette 
à ses paupières
de remplacer
le monde

La dictature des ronces - Nouritures en tout genre


Merci à l'auteure de cet article plein de ronces, 
à lire sur le blog Nourritures en tout genre.

Remuer tout ça


Il va vraiment falloir
se bouger
En ce moment
la poussière
prend la poussière

Sniper


Bien se positionner
arrêter de trembler
mais surtout
viser juste
Seul un geste appliqué
permet de
placer un sourire
entre une déception
et une averse

Chaîne de l'amitié


Si tu n'envoies pas
ce poème
à 5 personnes
je le remballe et
on n'en parle plus

Taule froissée


Nuit et jour
s'effleurent
se rayent
s'encastrent
Le ciel n'est plus que
taule froissée
l'aube un constat
à l'amiable

En prévision d'une réalité trop brutale


Avant de s'envoler
chaque illusion prend soin
de nourrir ses petits

ITW Babelio


Je réponds à quelques questions aujourd'hui sur le site de Babelio.
Un autre article est à lire ICI, merci à Lily pour ce qu'elle dit des ronces !