Tu me manques comme ça


Imagine simplement
un espace interminable
entre un pouce et
un index

Petit petit petit


On ne sait pas si c'est
qu'il n'y a pas
encore assez de lumière
ou alors un peu
trop d'obscurité mais
c'est le moment rêvé pour
apprivoiser ses démons

Que ça à foutre


Je commencerais bien
la collection
des questions formidables 
qui n'attendraient que
des oui ou
des peut-être 

Sur la pointe des pieds


Minuit
quelques pensées suffisent
À l'extrême rigueur
parlons tout bas
Laissons la nuit crier

La vie on te cause


Sois poison
et remède 
montagne sacrée 
et trou béant 
Tout à la fois
puisque c'est
ce que tu veux
enfante des monstres
et tue des anges

Un peu de tarte


Quelques mots sur Tartes aux pommes et fin du monde à lire ICI
Merci à son auteure ! 

Teaser


Dans un mois tout pile, sortira mon prochain roman chez Alma. En attendant, voici un nouveau petit extrait...

"Quand quelque chose dont j’ai éperdument envie ne se produit pas, je me console en l’imaginant. J’ai fermé les yeux et je me suis retrouvé les pieds dans la neige, devant le plus beau feu d’artifice qui soit. J’ai manqué le bouquet final parce que l’homme en blanc est entré dans la chambre juste avant pour m’apporter des médicaments. Il a touché mon front et s’est écrié «Il fait encore bien chaud là-dedans !». Je lui ai dit que c’était normal, qu’on venait tout juste de tirer un feu d’artifice dans ma tête."

Lundi mon amour / Alma éditeur / 10 Octobre 2019

Désobéissance


Ce n'était pas
faute de s'entendre
répéter on touche
avec les yeux
mais lui avait
toujours préféré regarder 
avec les doigts

Aubaine


Souvent l'Homme
ne réfléchit pas
avant d'agir
Par chance
souvent il n'agit
pas non plus

Vos gueules


Le chat miaule
depuis 20 minutes
Les voisins du dessous
inaugurent leur nouveau
home cinéma 
avec une partie 
de la ville
Vraiment 
à quoi d'autre que
ce poème médiocre 
vous attendiez-vous 

Pour une bonne raison


C'est vrai la vie
ne va pas bien droit 
mais c'est parce qu'elle
épouse parfaitement 
chacune de tes
petites idées tordues

Leur secret


Bien que
terriblement vacillante
leur flamme
demeure intacte
Depuis toujours 
ils s'aiment 
approximativement

Il fait chaud il fait froid


La pluie
le beau temps 
Parlons plutôt 
du temps qui
nous manquera 

Tourner


Manque de pot
ils n'ont pas
tourné autour 

On s'rejointe


M'attends pas
pars devant
j'me rejointe

Goûter


Petite lune
abandonnée de tous
J'en ferais bien
mon 4h
du matin

Liquéfié


La nuit 
juste tombée 
le manque s'allonge
en moi
un cocktail à la main
Il me sirote

Atteindre


Ça ne 
l'atteint pas
il aimerait bien

Pas la fleur


J'aimerais parfois être
une pensée sauvage
Pas la fleur
mais ce petit truc perdu
quelque part
dans ta tête

Tout ça


Tu es à la fois
le merci
renvoyé à l'insulte 
et le va te faire
rendu au compliment 

C'est tout ce que j'en sais


L'avenir
Qu'est-ce que j'en sais
moi de l'avenir
Il y aura sûrement
des sentiments à décongeler
On ne pourra pas
les recongeler
une deuxième fois
et il faudra faire
super gaffe à
la chaîne du froid
parce qu'ils seront
encore bien plus fragiles
qu'aujourd'hui

Ceci est un hold-up


Aujourd'hui
si tu veux bien
volons des sourires
dévalisons-les

Dancefloor


5h 
une petite nuit
sur la fin
fait danser le jour
en robe de chambre

Peut-être


Pas né de
la dernière pluie
Peut-être 
de la prochaine

Un peu d'ennui


Quelques bons mots sur "Inauguration de l'ennui" sont à lire ICI. Merci à son auteure pour cette chouette chronique ! 

Petit carré jaune


Un texte ce matin sur le blog du petit carré jaune. Un grand merci à Sabine pour l'invitation, et à Arnaud pour son texte qui accompagne le mien et qui me va droit où vous savez. Tout ça est à lire ICI !

Légèrement dubitatif


Et comment
ça se passe si
le vœu qu'on a
à faire est de voir
une étoile filante

Monoï



Pas de vacances
cette année
mais quelques souvenirs
comme de
petits cours d'eau
Tu es dans
un de ceux-là
et avec un peu
de chance
penser fort
fait bronzer