Ailleurs


La tête ailleurs
oui
mais sur
d'autres épaules

Impasse


Parfois
quelques mots
bancals suffisent
parfois 
même un poème
n'y peut rien

Bonne compagnie


C'est un de
ses sourires
qui m'a amené
jusqu'à
ce poème

Prix des lycéens 2017/2018


"Pas trop saignant" est sélectionné pour le prix des lycéens 2017/2018 d'Île de France et d'Auvergne/Rhône-Alpes. Content je suis !

Les choses seraient plus simples


On oublierait
ceux qu'on a perdus
comme on oublie
d'aller acheter
son pain

Chaque chose en son temps


Le planning est chargé
Il y a d'abord
cette grosse mouche
à tuer
ça pourrait bien prendre
plusieurs jours
Je ne préfère pas
m'engager sur
le temps que ça prendra
Elle est énorme
un monstre
Sûrement plusieurs jours
une semaine peut-être
je vais faire au mieux

Trop peu


Ce soir les étoiles
s'en donnent
à cœur joie
même s'il en manque
une ou deux
pour que tout
soit parfait
Les gens ont l'air
de s'en contenter
Il faut dire que
celles qui sont venues
font le taf
Je ne sais pas
combien nous sommes
le nez en l'air
un peu déçus
à avoir remarqué
leur absence

Coaching privé


Ta motivation
est une arme
Un pistolet
à eau

Tout ça finira mal


L'araignée qu'il a 
au plafond
toise la mouche
qui l'a piqué

On n'attend pas de tes nouvelles


Le jour baigne
dans la lumière
L'amour déborde
d'un peu partout
L'ombre au tableau
s'est barrée très loin
et elle ne reviendra
sûrement pas aujourd'hui
Un long séjour probablement
Des grandes vacances
Pas la peine d'envoyer
une carte postale

En sifflotant


Ainsi va la vie
la fleur
dans une main
et le couteau
dans l'autre

Insaisissable


Il pleut
à torrent
le temps passe
comme une truite et
nous avons oublié
les cannes à pêche

Pas de vérité absolue


Au diable
les évidences
Les mouches préfèrent
toujours la merde
à la confiture

La poisse


Je touche
du bois
bim
une écharde

Mode


Rêves dépareillés
et idées assorties
à la brume
dans les arbres

On est mieux


Le moral
dans les chaussettes
à fleurs

Plus grand


Il a beau
monter sur
ses grands chevaux
il n'est toujours pas
à la hauteur

Te fais pas de bile


Les oiseaux volent
plus bas que d'habitude
le ciel semble à
portée de main
Pour ce qui est
de décrocher la lune
t'inquiète
on y travaille

Alerte orange


Cette présentatrice météo
a réussi à
me mettre le doute
Je ne sais même plus
si je dois écrire
des poèmes rafraîchissants
ou qui réchauffent
le cœur

Symétrie


Et la branche morte
s'est posée
sur la carcasse
de l'oiseau

En tongs


Un peu
de tourisme
au bord
du gouffre

Abattue


On l'a retrouvée
étendue sur
son canapé
rouée de coups de blues

Le meilleur fruit


La prunelle
de tes yeux
se dévore
en toutes saisons

Que les hostilités commencent


Un fruit pourri
libère ses moucherons
au dessus de la corbeille
m'élevant sur le champ
au rang de
Dark Vador des cuisines

Toujours là

© photo : Charles Marville

Tout comme son sourire
revient indéfectiblement
se poser au bord
de mes angoisses
cette année encore
les myosotis ont fleuri
près des chiottes publiques

À chaque jour sa technique


Certains jours sont
à escalader
d'autres à descendre
comme des toboggans
Ne parlons pas
de ceux sur lesquels
il faut tenir
en équilibre

À emporter


La poésie aussi
aura son drive
Il y aura la queue
La voix dans la borne
demandera quel genre
de poème vous voulez
Il y aura aussi des
poèmes pour les enfants
et des maxi poèmes
avec des vers énormes
Vous payerez et
avancerez au dernier guichet
Une fois sur deux
ils auront oublié
de vous mettre
le titre ou le nom
de l'auteur

De quel bois

© photo : Ralph Morse

Je la regarde
partir énervée
sous son parapluie
On dirait que
ce sont les gouttes de pluie
qui se protègent d'elle