Ça te plaît ?


J'ai parfois
l'impression que
tu lis dans
mes pensées
J'espère que
tu n'es pas déçue

C'est pas gênant


Un œil
dans la
poussière

Trouve ta place


La vie
ce parking
en période
de Noël

On s'habitue à tout


On croirait marcher
sur la pointe
de la tête

Priorités


Il m'arrive encore
d'être cet enfant qui
sue sang et eau pour
sauver un insecte
mais rechigne à
plier un drap

Qu'est-ce que tu préfères ?


Une panne
d'inspiration ou
une panne
de voiture

Secret défense


Il fait encore noir
L'enseigne clignotante
de la vieille boutique
me parle en morse
Depuis le balcon
je lui réponds
en nuages de fumée
Ce que nous
nous sommes dits
restera confidentiel

Assisté

© photo : Henk Jonker

Aujourd'hui c'est
le vent qui 
me réveillera
me coiffera
me poussera
Merci à lui

Fakir de lendemain de fête


Il s'allonge
sur des pointes
je me lève
dans le coton

Pas à pas


L'instant 
semble fragile
On dirait que
le moindre pas
pourrait tout
faire flancher
et le moindre sourire
tout exploser
Il importe de 
progresser lentement 
sur le fil de
nos solitudes
mises bout à bout

Léchouilles du jour


Au terme d'une nuit
interminable
Je prends ta
petite pluie d'automne
comme une 
marque d'affection

Au taf à reculons


Y en a que
ça fait jurer
Je préfère voir
le pare-brise gelé
comme une forme
de répit

Ne rien lâcher


Ça ne sert  à rien
de ne pas
t'énerver

Cash


Je suis de ceux
qui ne prennent
pas de gants
pour faire la vaisselle

Au radar


6h
des allumettes
dans les yeux
pour allumer
le radar

Perdus en route


Les non-dits
sont des
papillons de nuit
perdus dans
une cage d'escalier

Une belle captivité


Une vie 
de chien
attaché à
un rêve

Système D


Ce serait
comme rallumer
la flamme avec
deux silex

Pas de jaloux


J'ai une bonne et
une mauvaise nouvelle
Je leur porte
autant d'attention

J'vais te faire ta fête


Petit soleil narquois
qui ricane
au dessus de l'immeuble
Tu ne perds rien
pour attendre

Porte-toi bien


Les fourmis peuvent
soulever jusqu'à
60 fois leur poids
Pour nous c'est
déjà une prouesse de
nous porter bien

Coûte que coûte


Il faut
suivre son instinct
jusqu'au fond
des culs-de-sac

Parution - Bad to the bone - Issue 11 - Octobre 2017


Le nouveau numéro de Bad to the bone vient de paraître et je suis plus que ravi d'être de la partie. Merci à Hervé pour l'accueil, et à mon pote apache "Thoams" pour le tuyau !

Au sommaire : 

Hervé Coutin, Claude Sérieux, Catherine Hébert, Ivan Dapic, Emma Picq, AnnaProkulevich, Louis Cyprien Rials, Renaud Cambuzat, Paul Shiakallis, Geoffroy De Boismenu, Nicolas Descottes, Lionel Koretzky, Conservatoire Citroën, Géraldine Postel, David Magnin, Yannick Blay, Thomas Vinau, Sasha Kurmaz, Alexander Bellenger, Julien Louvet, Eric Pessan, Guillaume Siaudeau, Jean-Luc Navette, Christophe Siébert

Un cœur avec des dents pointues


Tu es parfois
ce chien enragé
qui lèche
une glace à la vanille

On n'attend rien


C'est une heure
un peu étrange
qui glisse
entre les doigts
On dirait l'heure
du dernier train
pour l'ennui

Calme plat

© photo : Meagan Abell

Cette sensation
de vivre
perdu à mi-chemin
entre le tout
et le rien

Lire en poche 2017


Je serai ce week-end au salon du livre de poche, "Lire en poche", à Gradignan près de Bordeaux, pour La dictature des ronces paru chez Pocket. Toutes les infos sur les lieux et les horaires sont ICI (avec notamment une rencontre dimanche de 11h30 à 12h30). Au plaisir de vous y croiser !

Travail de fourmi


La lumière redescend
le long des immeubles
Un repos bien mérité
après des heures à
bosser dans l'ombre
De quelle patience
il faut faire preuve pour
après s'être enquillé
toutes ces bornes
s'appliquer à transformer 
la crasse en dentelle