Comment s'y retrouver


La plupart
des sourires
nous sont livrés
sans la notice

Maintenant c'est lui qui déraille


Enfin
elle remonte
la pente
Ils vont
se croiser

Au bord de la rivière


La motivation
s'est perdue
entre deux branches
de frêne
aspirée nette
par l'envol
d'un moineau

Colosse


Le jour se lève
il titube
nous lui courons
entre les pattes et
il avance
à grand-peine
Certains l'escaladent
d'autres se font piétiner
Il ne recule jamais
J'aime croire que
c'est un rire de trop
qui finit par
le faire tomber

Retour en enfance


Rien n'a changé
ou presque
Une ombre
autrefois squelettique
s'étire le long de
la vieille maison
Elle semble avoir pris
ton plus beau souvenir
pour un hamac

Radio Méduse #1



L'été m'embarque quelques jours, j'vous laisse avec des p'tits sons...

Punition


File
au coin
de ciel bleu

Crôa crôa


Deux corbeaux discutent
près du cimetière
Qu'est-ce qu'on fout là ?
Qu'est-ce qu'on ferait
de plus ailleurs ?

Tetris


La nuit est tombée
large et peuplée
Chacun y entasse
ce qu'il peut
L'espoir de cet homme
tient dans
un quart de lune

Au restaurant


Ce type assis
tout seul
dans son coin
ne paie pas de mine
mais il a
un coup de fourchette
à faire flipper
d'être au menu

Tu peux pas rester


L'ennui s'est installé
Il prenait
beaucoup de place
Il faut dire que
l'appartement est petit
Nous lui avons
très vite
fait comprendre

Court-bouillon


Comme un poisson
dans l'eau
bouillante

Ailleurs


La tête ailleurs
oui
mais sur
d'autres épaules

Impasse


Parfois
quelques mots
bancals suffisent
parfois 
même un poème
n'y peut rien

Bonne compagnie


C'est un de
ses sourires
qui m'a amené
jusqu'à
ce poème

Prix des lycéens 2017/2018


"Pas trop saignant" est sélectionné pour le prix des lycéens 2017/2018 d'Île de France et d'Auvergne/Rhône-Alpes. Content je suis !