La bouche pleine

© photo : Guillaum èS

Hier soir la nuit a grogné. J'ai appuyé mes bras sur la rambarde du balcon pour regarder bien au fond de sa gueule. Elle n'avait pas fini sa bouche. Il restait quelques étoiles et un avion, des miettes de nuages et une lune grosse comme un comprimé anti-inflammatoire. Elle me disait "si tu ne vas pas au pieu tout de suite je ne vais faire qu'une bouchée de toi". J'ai suivi ses conseils. J'ai trouvé qu'elle ne manquait pas de culot. Sur le matin j'ai entendu le jour la dévorer, elle et tout ce qu'elle avait entassé dans son estomac galactique. Alors je me suis rendormi dans le ventre replet du jour naissant.

6 commentaires:

Ch. Sanchez a dit…

La nuit et le jour ne doivent pas connaître les lendemains de digestion difficile.

La Méduse et le Renard a dit…

:)

mike hammer papatam andropov a dit…

C'est très joli très beau, rond, et ça me plait.
Alors merci.

La Méduse et le Renard a dit…

Merci Mike Hammer, you're welcome.

koukistories a dit…

Ah j'aime beaucoup moi ces histoires d'ogres de l'univers tu sais !

La Méduse et le Renard a dit…

Je ne savais pas, mais j'aurais du m'en douter ;)