Villes, périphéries, néant

© photo : Nicolas Lux

Nos têtes sans cesse essaient de devenir des villes, rabaissent celles des autres à la périphérie. Une légion d'inconnus évolue même dans l'insignifiance des terrains vagues, aux confins de notre pensée.

2 commentaires:

Kraxpelax a dit…

Sur le pont d'Avignon. Le coup frappa l'enfant à la machoire. Il resta debout. Sourirant. Le tireur: rien. Le fusil: aucun. Et il y avait cette aube et ce soir pleins d'expectations les plus brillantes.

S'il vous plait...

Poétudes

- Peter Ingestad, Sverige

La Méduse et le Renard a dit…

Tout à fait d'accord...