Les rêves sont des chevaux morts


Toute la journée pour abandonner ses rêves, toute la nuit pour adopter les nouvelles bêtes sauvages qui galoperont dans nos têtes, jusqu'à exposer leurs flancs sous les premiers rayons. Les rêves comme des chevaux qu'on abandonne à la mort.

5 commentaires:

koukistories a dit…

ben c'est malin, je pleure :°(

La Méduse et le Renard a dit…

C'est triste hein...

lucm.reze a dit…

Les boucheries chevalines ferment les unes après les autres : qu'en penser ?

lucm.reze a dit…

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-La-boucherie-chevaline-de-Jacqueline-une-histoire-_44143-avd-20091117-57156667_actuLocale.Htm

La Méduse et le Renard a dit…

:)