Les échassiers


Il faut tenir en équilibre, parfois laisser la vie nous ramasser à la petite cuillère, remonter sur les échasses et retomber d'aussi haut. Il faut avancer le plus loin possible, poussés par les rires des uns et tirés par les pleurs des autres. Il faut manquer de tomber, se retenir à un fil, faire de nos bouches de la pâte à modeler dans la main d'un enfant. Il faut sans cesse faire preuve d'ivresse, de maladresse. Ce sont nos démarches d'échassiers qui rendent nos vies palpitantes.

8 commentaires:

Anonyme a dit…

Au risque de me répéter, vraiment très joli, Guillaume.
Amitiés

La Méduse et le Renard a dit…

Merci à vous !

Virginie H a dit…

Et le pire, c'est d'apprendre à tomber. Ce jour-là, celui où on a appris, les échasses ont-elles encore du sens? Me demande...

La Méduse et le Renard a dit…

Après il faut apprendre à remonter sur les échasses...

Frédérique a dit…

Quel cirque... ! Fait-on toujours un voeu au tombé des étoiles filantes ?

La Méduse et le Renard a dit…

Oui Frédérique. Pour les étoiles filantes, tout dépend des croyances, mais il paraît que pour certains ça marche !

Anonyme a dit…

et moi je trouve que te lire déjà, c'est palpitant.

La Méduse et le Renard a dit…

Oh Kouki...