Bye bye


Il l'a regardée partir
blotti contre
sa tristesse
Elle a filé dans le noir
et son petit cul
s'engouffrant dans la nuit
était un vaisseau
qui partait à jamais
vers d'autres planètes

6 commentaires:

Sam Lowry a dit…

Touché !

La Méduse et le Renard a dit…

Coulé ?

koukistories a dit…

Heureusement qu'il avait sa tristesse alors :)

La Méduse et le Renard a dit…

ouais, et comme disait Reggiani, on n'est jamais seul, avec sa solitude...

Depluloin a dit…

Ce serait donc la poule qui aurait... (J'ai tenté vainement de laisser un commentaire ailleurs mais le nu, le nu... comment dire... :)

La Méduse et le Renard a dit…

éhéhéh, vous avez bien fait Depluloin ;)