Conte de Noël


Ils attendirent une bonne partie de la nuit. Lui et ses deux mômes. Il leur avait demandé d'être patients, leur avait promis que s'ils restaient éveillés assez longtemps ils ne le regretteraient pas. Ils étaient tous les trois assis sur le sofa à manger du pop-corn, avec déjà un bon nombre d'étoiles dans les yeux. Ils manquèrent de s'endormir à plusieurs reprises, mais l'excitation était une vitamine puissante. Lui, descendit quelques bières, et alimenta le feu jusqu'à ce que les flammes deviennent géantes. Des lances de feu sur les briques de la cheminée. Vers 4h, ils entendirent un petit bruit sourd. Un léger glissement sur le toit qui ne payait pas de mine. Les deux mômes sourirent. Leur papa avait encore une fois raison. Le petit glissement se changea en vacarme, puis en fracas assourdissant. Ils furent aux anges quand le vieil homme en rouge apparut dans l'âtre. Tous les trois, et leurs yeux d'étincelles. Ils n'en rataient pas une miette, jetant à leur bouche encore un peu de pop-corn. Comme au cinéma. Dans la cheminée, la masse rouge flambait de bon cœur, se débattait, criait de douleur. Et alors que les trois spectateurs riaient aux éclats, derrière la barbe en feu, petit à petit, les hurlements du Père-Noël s'éteignaient.

6 commentaires:

Anonyme a dit…

J'aime beaucoup!

La Méduse et le Renard a dit…

Content que ça vous plaise !

koukistories a dit…

Oh pétard !
Celui là je l'a
do
re
merci vraiment, ça fait du bien par où ça passe mon Méduse !

L.....................................uC a dit…

Bien fait !
Si y a une porte... C'est pas pour qu'on passe par lal cheminée !

La Méduse et le Renard a dit…

Mer
ci
à
toi
kou
ki ! ;)

La Méduse et le Renard a dit…

éhéh, exactement Luc, quelle idée aussi...