Notre vie au pied des arbres


Il y a ton petit cœur
entouré d'os
de veines
de peau
et tout autour
les arbres
nous tendent les branches
Tu pourrais
me laisser là pour
les rejoindre
vivre tout en haut
avec eux
et leurs oiseaux
Mais tu sais
que j'ai le vertige
alors nous passons
notre vie
au pied des arbres
et pour me rattraper
j'essaie de ressembler
à la douce futilité
d'un parfum de fleurs
ancré dans tes cheveux

7 commentaires:

Mu LM a dit…

hummmm!!!
je le sens bien le parfum là

La Méduse et le Renard a dit…

Ça sent pas mauvais, hein?...

Mu LM a dit…

non c'est miam
:)

Morgan a dit…

Oui, ça sent bon !

La Méduse et le Renard a dit…

N'est-ce pas...

Francesco Pittau a dit…

Il est très bien ce texte.

La Méduse et le Renard a dit…

Merci Francesco