Une solitude fumante à la fenêtre


La cour résonne
leur fenêtre était ouverte
et les appartements
sont proches alors
tout le monde
les a entendu s'engueuler
toute la nuit
Ils parlaient fort avec
de grands gestes
de grands mots
de grandes émotions
et ce matin elle fume une clope
seule à la fenêtre
Tout semble s'être apaisé
en tous les cas
la dispute a pris la forme
d'une solitude fumante
à laquelle s'invite maintenant
le vacarme
d'une ville toute entière

2 commentaires:

Christine SG a dit…

entendu le même vacarme dans le compartiment à côté lundi, c'est long deux heures de dispute dans un train, avec risque de déraillement !

La Méduse et le Renard a dit…

2 heures de dispute dans un train vaut bien toute une nuit en appartement !