Les armures


Au plus profond
de l'ennui
là où le temps
n'arrondit plus
les angles
les soupirs
servent d'armures

2 commentaires:

L.D. a dit…

Le film inachevé d'Orson Wells, belle illustration du poème ...

La Méduse et le Renard a dit…

;)