Petit à petit


Elle déborde
d'une peine molletonnée
Un piaf se pose
sur le balcon
pour faire son nid
dans sa tristesse

3 commentaires:

lucm.reze a dit…

Beau et très juste, une douce tristesse, c'est souvent le meilleur endroit pour attendre le printemps.
Salutations

La Méduse et le Renard a dit…

Exactement ! Merci Luc ;)

michèle dassy a dit…

D'une beauté douillette